Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 17 juillet 2014

Valse des régions

La Valls des régions continue
                                                   Le découpage, c'est selon...
               La partie était annoncée laborieuse.
                                                                   Elle l'est plus que prévu.
   L'enlisement guette.
           Les révolutionnaires de 1789-90 avaient été plus rapides  et plus  efficaces  pour faire une réforme  révolution d'une autre ampleur, au cas par cas, sur les ruines des anciennes provinces.
               Tous les jours, ou presque, on a des surprises. Un jour c'est Martine qui ne veut pas de la Picardie, un autre jour, c'est le Centre qui ne veut pas être dépecé (Mais où s'arrête le Centre?   __  Lors des débats au Sénat, Jean-Pierre Raffarin se réveille brusquement : « Que fait-on de la région Centre ? ». « Merci de vous en souvenir », lui répond Jacqueline Gourault (Loir-et-Cher), avant de balancer cette réplique d’anthologie :« La région Centre n’est pas une région où il ne se passe rien. » ___ )...
          Comment s'y retrouver dans les multiples critères de regroupement administratif possibles? Va-t-on se résoudre à se rabattre sur la carte des fromages?...(*)
       Le développement disproportionné de la région parisienne et son importance économique aux dépens d'autres bassins n'est pas la moindre difficulté et l'ombre du FN plane sur maintes tractations.
         La carte des régions évolue encore (et encore)...
 ".. C'est le quatrième scénario de carte des régions examiné par le Parlement depuis le lancement de cette réforme des collectivités qui ambitionne de "transformer pour plusieurs décennies l'architecture territoriale de la République"...
    Ce n'est pas la première fois que la carte des régions évolue via des amendements du Parlement. Dans un premier temps, le Sénat avait tout bonnement supprimé la carte pour manifester son opposition à la réforme. Puis, le projet voté en commission de l'Assemblée la semaine dernière prévoyait une région Nord-Pas-de-Calais inchangée et des fusions Picardie-Champagne-Ardenne, Limousin-Aquitaine et Centre-Poitou-Charentes..."
         La guerre des chefs (-lieux) a bien lieu, à la gauloise. Comme celle des métropoles.
              Où est la cohérence?
   Certains comparent la découpe – proposée par le gouvernement, supprimée par le Sénat, rétablie et corrigée en commission à l’Assemblée, modifiée par les députés PS – au tracé des frontières en Afrique par les puissances coloniales...
________Faute d'avoir réfléchi  longtemps à l'avance au bien fondé, à la possibilité, au coût d'une telle réforme, on est dans l'improvisation permanente et c'est in fine le prince qui charcutera tranchera, s'il le peut...
________
Relayé par Agoravox
 ___________________

Aucun commentaire: