Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 13 octobre 2014

Lettre à Elise

Chère Elise,
                    Bravo pour votre reportage de la semaine dernière!
      On vous élit, Elise, meilleure investigatrice de l'année, dans le morne PAF.
   Vous avez fait un un tabac en jetant un oeil critique sur les pratiques anciennes et nouvelles des cigarettiers et leur intense lobbying meurtrier.
On en apprend de belles...
  Vous ne nous avez pas enfumés.
     Voilà qui s'appelle du journalisme, avec ce qu'il faut d'audace et d'impertinence, comme savait le faire Albert Londres, souvent donné comme référence journalistique mais si peu imité, lui qui voulait toujours porter "le fer dans la plaie".
     C'est trop rare!
  Il arrive que vous nous déceviez quand vous vous contentez de votre rôle de simple présentatrice asservie au prompteur d'un journal télévisé, où l'image et l'insignifiant priment sur l'analyse et l'investigation, quand vous faites de l'info sans info, comme les charmeurs Delahousse, les pontifiants Pujadas et tous les autres boni-menteurs...qui se contentent de l'insipide messe quotidienne programmée et formatée,  pour bercer les Français, les inquiéter un peu, les endormir beaucoup...
  Je sais, il faut bien vivre...
     Mais là, vous avez fait fort, comme le fait plus souvent une certaine presse anglo-saxonne, pour aller au fond des problèmes et dénoncer sans vaine polémique mais avec fermeté et rigueur, pour réveiller nos consciences endormies.
  On en redemande!
Interrogé par vous au sortir d'un dîner de lobbyistes, l'arrogant Havane entre les dents, pris la main dans la tabattière, André Santini vous répliqua en guise d'échappatoire, avant de s'engouffrer courageusement (!) dans sa limousine: On vous a connue meilleure...
   Nous, on vous a connue moins bonne. Du moins plus conformiste, moins irrévérencieuse.
Continuez donc dans l'impertinence, comme vous l'avez fait avec le suffisant Barroso.
     Dans la  grande évasion déjà, vous n'avez pas hésité à mettre les pieds dans le plat de la fuite organisée des capitaux, qui ruinent les Etats et appauvrissent les peuples.
  Merci Elise et à bientôt!
_________

2 commentaires:

Marie-France Belmonte a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec vous Monsieur Thiriet, Elise a fait un vrai travail de "vraie" journaliste. J'ai regardé l'émission à la télévision et j'ai été édifiée par les révélations qu'elle nous apporte. Bravo Elise.

Marcel Thiriet a dit…

Bonjour Marie-France,
Nous sommes au moins deux à applaudir... et à regretter que ce type d'investigation soit si rare dans notre désert audio-visuel (quoiqu'il y ait pire ailleurs), dont la principale fonction semble être le di-vertissement, bien plus que l'éveil citoyen.
Cordialement.