Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 11 octobre 2012

Touche pas à mon pain...au chocolat!

Merci Mr Copé! 
_____________ Le bouillonnant ex-ministre assure une belle promotion à nos sympathiques artisans de la boulange.
On n'aura jamais tant vanté le pain au chocolat.
___ Il mériterait une distinction de la part de la fédération de la boulangerie.
D'autant plus que ses propos (sans arrière-pensée) ont contribué à une distribution massive des fameux petits pains et autres viennoiseries, dont la réputation va ainsi faire le tour de la planète.
 C'est bon pour le commerce et le redressement français!
Pourtant, certains ne sont pas contents du tout.
___La pâte est montée très vite dans le petit monde politico-médiatique. Un débat de haut niveau!
Grâce à F. Copé, qui, n'aimant ni le croissant (1) ni le ramadan, sans doute trop confiant dans les histoires enfantines, a vanté la valeur (toxique) nutritive de ce compagnon incontournable des écoliers et de leur petites faims. Morano est bien d'accord avec lui et salue ce "langage de vérité". C'est vrai comme du bon pain. Bonne pâte, Copé ne fait tout de même pas dans le boulangisme!
 Une légitime fringale réparatrice, ce "droit inaliénable", comme disait Estrosi, ne saurait être compromise par quelques futurs barbus à dromadaire cheval sur certains principes coraniques. Passe encore pour le saucisson...La France, tu y manges des pains au chocolat ou tu la quittes !
 Fillon fait la fine bouche, enfarinée comme d'habitude. Douillet fait son frileux. Il suit un régime pain sec...C'est la même farine de la part de ceux qui n'apprécient pas le maire de Meaux et sa mosquée, baptisée Meausquée.
Aux grands Meaux, les grands remèdes...Le pain est bon pour la santé.

▬▬▬▬Et voilà à quoi se réduit le débat politique du moment!
Merci à chimulus
Certains diront que ça ne mange pas de pain, d'autres qu'on est dans le pétrin.
 La presse  n'a-t-elle plus que ce pain-là à se mettre sous la dent?
Faut croire que notre Néoprésident, ayant mangé son pain blanc, n'intéresse plus. 
 «Les politiques font de l’islam une préoccupation majeure de la société, alors que le vrai malaise français, c’est la précarité, le chômage, la pauvreté dans les quartiers.»  Mon boulanger aurait approuvé ces paroles anonymes pleines de bon sens.
Vain buzz de m....!
On ne mangera pas de ce pain-là!
Même sans chocolat...
Beaucoup de ramadan ramdam pour rien...
_______________________

(1) En tant que pâtisserie, le croissant désigne un petit pain en pâte levée ou feuilletée, abaissée en triangle, roulée et incurvée en forme de croissant de lune L'origine de cet article de viennoiserie remonte à l'époque où les Turcs assiégeaient la capitale de l'Autriche (1683). Une nuit, les boulangers de Vienne entendirent le bruit de sape des ennemis, et ils donnèrent l'alarme, repoussant l'assaut de l'ennemi. Les Ottomans sont vaincus grâce aux 25.000 hommes envoyés en renfort par Jean III Sobieski, roi de Pologne. Pour récompenser les boulangers, le souverain leur accorde le privilège de fabriquer une pâtisserie qui immortalisera l'événement. C'est ainsi que naît le Hörnchen, 'petite corne' en allemand, allusion au croissant qui orne l'étendard turc 
On peut faire crédit à cette interprétation, mais il y en a d'autres... 

Aucun commentaire: