Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 18 janvier 2016

La belle et les Monsignori

   Rien ne va plus dans  la Cité
                                               Le bon Saint Pierre n'y reconnaîtrait plus sa descendance. François (d'Assise) se retournerait dans sa tombe...
   François, l'argentin, qui s'est exclamé : « Dans ce procès, il ne manque que Lucrèce Borgia ! », s'arrache les cheveux. Enfin, ceux qui restent...
   Francesca fait la pluie et le beau temps. Enfin, elle faisait...
                 Ce n'est pas une légende.
     La très sulfureuse calabraise est aujourd'hui sur le grill, elle qui grenouillait dans le palais, les salons romains fréquentés par la noblesse noire (c'est ainsi qu'on appelle en Italie cette noblesse qui fricote avec le Vatican), les princes du barreau et les hommes politiques qui comptent. Comme Giulio Andreotti.
  Il faut dire à sa décharge que les tentations sont multiples:
      Il y a de séduisants ensoutanés influents, une banque paradisiaque, qu'un pape à part, François le réformateur (mais pas trop quand même), voudrait bien bousculer.
           Mais c'est un travail titanesque que de réformer, la Curie en premier lieu.
                  Vanitas vanitatum.
                                        Qu'en pense le Boss, en haut-lieu?
___________________

Aucun commentaire: