Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 15 janvier 2013

Mail de Jésus

 ______J'ai reçu ce matin un mail de Jésus, avec lequel j'entretiens, en toute modestie, quelques échanges distants mais néanmoins amicaux.
Je l'ai senti assez en colère.
[Faute d'en donner toute la teneur, par discrétion et parce qu'il me reproche aussi mon manque de foi, ce dont je ne disconviens pas, je me contente d'un petit résumé.]
_____En gros, il se demande si la plupart de ceux qui ont défilé dimanche à Paris en son nom sont encore chrétiens...
Seul point positif: les petites boutineries l'ont bien amusé. La vulgarité de certains slogans l'a laissé de marbre. Il en a vu d'autres...
_Mais, faute de pouvoir se faire entendre de ceux qui prétendent parler en son nom à Paris, à Lyon ou à Rome, il me dit sa tristesse de voir son Eglise, ou plutôt celle de Constantin, sonner ainsi le tocsin, se perdre dans des combats d'arrière-garde à prétention morale et religieuse, mais à visée purement institutionnelle, humaine, trop humaine.
_Il a aimé que les clercs ne soient pas tous en phase avec les voix officielles, mais a condamné l'hypocrisie globale de ce bal des dévots ...ou des barjots parfois déjantés.. (vus à la télé!),  se sont montrés plus papolâtres que chrétiens.
__Il se demande si les intégristes, ces usurpateurs, ne sont pas les plus mauvais représentants de la foi, étant donné les énormités qu'ils profèrent, en association avec des organisations franchement païennes, parfois haineuses: "...Ils ont patienté des heures dans le froid en chantant des « Alléluia » et des « Je vous salue Marie ». « La force du chapelet fait s’élancer notre cortège ! » s’enthousiasme un homme au micro. Face au défilé, une image géante de la Vierge. « La famille c’est sacré », « Tu honoreras ton père et ta mère ! » « L’homosexualité est un péché », scandent les slogans. « Le mariage homosexuel est contre nature. (…) C'est la boîte de Pandore, l'ouverture au mariage homosexuel, c'est la transformation radicale de l'institution du mariage, qui ouvre demain la voie directe au mariage polygame et au mariage incestueux », lance Alain Escada, le président de Civitas. Yvan Benedetti, ancien bras droit de Bruno Gollnisch et président du mouvement antisémite et pétainiste de l’Œuvre française, explique qu’il milite « pour la repénalisation de l'homosexualité », car « ça ne peut pas engendrer la vie, c'est contre la vie ». « Sodome doit être détruite », a-t-il écrit plusieurs fois sur son compte Twitter. Conseiller régional exclu du FN pour un salut nazi, Alexandre Gabriac est présent aux côtés de ses Jeunesses nationalistes, « en marche contre l'accouplement et l'adoption sodomite ! » comme il l’écrit sur Twitter..."
"Mon dieu, mon dieu!" dit Jésus (texto!)
__Il déplore ces  grandes manoeuvres qui ne sont qu'alibis, où la peur et les fantasmes jouent un si grand rôle, ainsi que les manipulations de ceux qui se prétendent ses soldats!..(comme s'il avait besoin de mercenaires!), au service d'un pouvoir qu'il condamnait tant (Rendez à César...)
Bref, toute cette agitation, qui sera oubliée dans quelques semaines, lui apparaît cousue de fil blanc...
__Il regrette que les hommes aient la mémoire si courte, depuis la loi Weil notamment, car "les catholiques objectaient déjà que la liberté d’avorter allait conduire à une prolifération infinie du massacre des fœtus ; que la famille allait disparaître avec l’instauration du pacs ! À force de crier « au loup ! » sans que personne ne voie de loup surgir, les catholiques ont convaincu la majorité des français qu’ils étaient de piètres prédicateurs d’avenir. N’ayons donc pas peur de l’avenir de la famille, et laissons les homosexuels qui le désirent se marier et élever des enfants : la société en sera plus humaine et plus riche dans sa diversité !" (Y.Ferroul)
__Il dénonce le fait que le code civil soit brandi comme une Bible et se dit ahuri que l'on utilise la notion étrange d' écologie chrétienne pour défendre des valeurs culturelles, relatives à l'histoire. Et quand on voit ce que le mariage (ou l'union civile) est devenu...La famille traditionnelle mérite-t-elle d'être autant sacralisée?
__Il rappelle qu'il ne vient pas lui-même d'une famille dite classique 
 "...Depuis le Ier siècle après Jésus-Christ, le modèle familial, c'est celui de l'Eglise, c'est la Sainte Famille. Mais, examinons la Sainte Famille. Dans la Sainte Famille, le père n'est pas le père : Joseph n'est pas le père de Jésus, le fils n'est pas le fils : Jésus est le fils de Dieu, pas de Joseph. Joseph, lui, n'a jamais fait l'amour avec sa femme. Quant à la mère, elle est bien la mère mais elle est vierge. La Sainte Famille, c'est ce que Lévis-Strauss appellerait la structure élémentaire de la parenté. Une structure qui rompt complètement avec la généalogie antique, basée jusque-là sur la filiation : la filiation naturelle, la reconnaissance de paternité et l'adoption. Dans la Sainte Famille, on fait l'impasse tout à la fois sur la filiation naturelle et sur la reconnaissance pour ne garder que l'adoption. L'Eglise, donc, depuis l'Evangile selon saint Luc, pose comme modèle de la famille une structure élémentaire fondée sur l'adoption : il ne s'agit plus d'enfanter mais de se choisir...", comme le remarque M.Serres
Jésus est donc amer au vu de toutes les confusions entretenues, qui détournent les esprits des vrais problèmes...
__Il se dit désolé qu'un vrai débat, dépassionné, légitime, n'ait pas vraiment eu lieu, pour éclairer les esprits, les sortir des amalgames, et apaiser les passions et les peurs.
Bref, ses propos sont plutôt sévères et il n'est pas loin de pleurer sur les hommes.

___Je suis en train de préparer une réponse pour lui confirmer mon accord... 
______________________
-Paru dans Agoravox

3 commentaires:

cat a dit…

merveilleux article découvert sur Agoravox .. je reviendrai vous lire car vous lire fait du bien ! merci à vous

Marcel Thiriet a dit…

Merci cat!

Modeste contribution...d'un ex-croyant

cat a dit…

modeste peut-être mais percutante contribution que je partage ! bienvenue au club des ex croyants ! A bientôt Marcel