Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 24 juillet 2014

Evasion fiscale

  Prendre l'air...
                            Un p'tit coin d'paradis, sous un grand parapluie...♪♫♪  (d'après G.B.)

      Mais ce n'est pas une chanson, ni un film...

       Certains se mettent à l'abri, d'autres, la majorité, sans beaucoup de moyens, sont exposés à toutes les intempéries et payent leurs impôts. Mais il n'y a pas que des individus fortunés, attirés par des niches confortables ou des optimisations en tous genres.
  Un manque à percevoir pour les Etats, qui s'appauvrissent un peu plus...et taillent à la serpe dans les budgets divers: santé, éducation, etc...en faisant officiellement la morale.
    Selon l'Expansion, les sommes échappant aux fiscalités de Etats représenteraient 16 000 à 25 000 milliards d'euros, soit le PIB des Etats-Unis plus celui du Japon, ou 10 fois celui de la France. Soit un tiers des ressources financières mondiales. Le scandale ne fait que commencer.
    Des paroles aux actes, la distance est grande.
             Le 23 septembre 2009, Nicolas Sarkozy assurait aux Français qui l'interrogeaient sur TF1 et France 2 : "les paradis fiscaux, le secret bancaire, c'est terminé..."
               Le farceur!

  __________________Hier soir, Arte a eu la bonne idée de rediffuser l'excellente enquête de Xavier Harel (*)
     La grande évasion atteind des dimensions  insoupçonnées
            Les paradis sont plus présents que jamais.
    Noirs ou gris, ils prolifèrent
            On a le choix...UBS peut vous aider; grâce à sa solide expérience.
    Conséquence de la mondialisation heureuse, de la financiarisation généralisée et informatisée, du laxisme ou de la complaisance des Etats, le système est à la fois  absurde et scandaleux, fruit d'un libéralisme aussi débridé qu'irresponsable.
__________________________________________
                        (*)    C’est un des mérites de ce film que de rappeler à quoi servent les impôts, et combien coûtent les services publics et autres biens communs (routes, crèches, hôpitaux) que nous employons en les croyant gratuits ou presque. 20 à 30 000 milliards de dollars sont dissimulés dans les paradis fiscaux, selon le film. En mettant tout en œuvre pour réduire leur facture fiscale, les multinationales « intaxables » et les riches évadés fiscaux mettent en péril le principe même de l’État, comme le prouve l’exemple douloureux de la Grèce, « le pays qui a fait de l’évasion fiscale une discipline olympique », où chaque année 15 à 20 % du PIB disparaît dans la nature, et où l’Église et les armateurs, première puissance financière du pays, sont exemptés d’impôts
_________________________

Aucun commentaire: