Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 28 juin 2014

Au fil du net

* Entre Kiev et Bagdad, incertitudes et fatigue américaines.

* Wikipedia: prudence!

* François: pas froid aux yeux 

* Rifkin, le sauveur?
                 Transition énergétique en question

* Nouvelle drogue pour l'homo ecranticus?

* De la fragilité des cyclistes en milieu urbain

* Quand la Chine flottera...

*  Retour d'Orwell?

* Bis repetita... ad nauseam

*  Juncker, et après?... Complexité et mise en scène. Blanc bonnet et ...
        Tant pis pour Cameron.
                                         A la fin c’est Merkel qui décide.
      " L’homme est ..le visage d’une Europe qui n’aime pas se montrer en pleine lumière : celui de l’opacité financière. Le Luxembourg, ce trou noir de la finance internationale, dispose d’un siège au conseil européen et d’un droit de veto sur toutes les décisions relatives à la fiscalité et à la réglementation financière et bancaire européennes. Un pouvoir que Juncker ne s’est jamais privé d’exercer. Bien sûr, officiellement, il tenait simplement son rôle de tenant absolu de l’orthodoxie budgétaire. Mais en coulisse, il s’activait dans toutes les négociations européennes pour que son pays reste le paradis de l’opacité. En combattant s’il le fallait les initiatives de ses partenaires en faveur de la transparence fiscale, comme nous l’avons détaillé ici. Une posture qui lui valut ce commentaire cinglant du sénateur français Jean Arthuis (UDI) : « Le matin, il nous rappelle nos obligations d'équilibre des finances publiques et l'après-midi, il nous fait les poches grâce au régime luxembourgeois sur la fiscalité et le secret bancaire. » (Mediapart)

 __________
-Photos de la semaine
-Revue de presse
_________________________

Aucun commentaire: