Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 19 mars 2014

Vers " l'homme augmenté" ?

 L'homme bionique fait rêver...jusqu'à la démesure.
                                                  Depuis Descartes, s'est ouverte la perspective d'une médecine rationnelle, agissant sur des corps désacralisés devenant de plus en plus objets d'interventions réparatrices possibles, sans limites assignables.  
        Au début du 19° siècle, Mary Shelley ouvre la voie au fantasme de la création humaine, d'un être échappant au pouvoir de son initiateur.
   A notre époque du développement de l'informatique , de la cybernétique, de la robotique de plus en plus miniaturisée, des applications biologiques des nanotechnologies, les ouvertures et les accélérations sont spectaculaires, mais ne vont pas sans poser des problèmes. La récente greffe d'un coeur artificiel, malgré son échec provisoire, n'est qu'une étape dans des avancées qui ne manqueront pas de nous étonner encore.
    Déjà, des bureaux d'études mettent au point des exosquelettes pour alléger l'effort physique ou soulager certains handicaps, des bras bioniques, qui décuplent les possibilités...des prothèses en tous genres, physiques ou déjà neuro-physiologiques.    (*)
   De ces avancées déjà présentes ou en gestation, programmées ou imaginées naît le fantasme d'un homme augmenté sans limites. On sort de la réparation de déficiences ou d'absences, pour entrer dans une logique de création, d'élaboration d'un cyborg quasi immortel, tel que Google en rêve.
            "... Maintenant nous avons un nouveau courant de pensée, le transhumanisme et ce qui est terrifiant là-dedans, c’est que cette idéologie est portée et développée par l’une des plus grandes entreprises du monde et qui deviendra vraisemblablement un monstre aux mains d’intérêts uniquement privés et qui, comme tout monstre froid au carrefour du pouvoir et de la richesse, ne sera probablement pas doué de sagesse..."
   Le mythe transhumaniste d'un homme sans défaut, produit abouti, sans émotions négatives, capable de se coupler harmonieusement aux machines, aux capacités surmultipliées, continue à faire son chemin et s'exprime dans de nombreux think tank.  
   Une nouvelle humanité serait en marche pour les nouvelles religions du progrès, extrapolant les avancées en cours ou à venir vers un un horizon de perfection à portée humaine.
   L'homme bionique, dans son accomplissement, serait pour demain. C'est la posthumanité qui est en marche.
       Le biologiste J.Testard fait une mise au point utile sur la faiblesse, l'irrationnelle et la potentielle dangerosité de ces fantasmes si séduisants et puissants.
  Le déraisonnable et l'inhumain nous guettent, prévient A.Kahn.
    Les risques sont multiples, les nanotechnologies présentant notamment encore de nombreuses inconnues.
Augmenté? Mais de quoi?...
       Il est à craindre que ce qui pourrait être augmenté, c'est une part d'hubris inquiétante.
____________________________________________________________


Aucun commentaire: