Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 10 septembre 2012

Arnault: une histoire belge?

Merci Bernard!!
______________De Roubaix (riche et pauvre) à Bruxelles (où il a déjà une résidence, comme d'autres grandes fortunes françaises): histoire d'un héritier, gâté de la République, aventurier des affaires, belge de circonstance. _On ne naît pas belge, on le devient...

_____________________________ Le bon Mr Fillon déclare que  le choix d'Arnault est le "résultat effrayant" de "décisions stupides". N'est-ce pas là plutôt une réaction "stupide" à une décision "effrayante" ou... consternante?
___BA l'a affirmé, puis (prudemment (dé)menti): il part... comme en 1981, quand il s’était exilé aux Etats-Unis pendant trois ans. Mais non, si on en croit la dernière version
Enfin, il aurait voulu partir...Outre-Quiévrain.
Il s'agirait, dit-il, d'un investissement... sensible. Comme c'est curieux! 
Il irait voir ailleurs...là où les impôts sont  plus verts, là où la fiscalité est plus avantageuse...comme les copains... 
Alors que les fortunes belges préfèrent l'Helvétie....
Chantage ou calcul?
 "Selon un  fiscaliste belge, M. Arnault a un autre projet en tête. "Je ne suis pas sûr qu’il va s’installer en Belgique. Selon moi, il y a deux scénarios. Soit il projette de s’installer à Monaco dans quelques années ou il anticipe le fait que dans cinq à dix ans, la nationalité puisse devenir un critère de taxation." Sur ce dernier point, l’idée n’est pas neuve. M. Sarkozy en avait parlé lors de la campagne, mais le projet est depuis tombé aux oubliettes. Quant à la domiciliation à Monaco, via l’acquisition de la nationalité belge, le processus est connu des avocats. Le chanteur Johnny Hallyday l’a notamment tenté il y a quelques années. Car il existe une convention entre Monaco et la France qui stipule que toute personne de nationalité française, mais résidant à Monaco demeure soumise aux impôts français.
D’après les fiscalistes, l’idée de M. Arnault pourrait ainsi être de se débarrasser d’une nationalité française "encombrante" et lui laisser l’accès au paradis fiscal monégasque par après.." (Libre Belgique).
_____On sait en tous cas que "la fiscalité est plus avantageuse en Belgique qu’en France pour les grandes fortunes, notamment en raison d’une faible taxation du capital et de l’absence d’ISF, mais que c’est la résidence qui prime et non la nationalité...
Proche de l’ancien président Nicolas Sarkozy et libéral revendiqué, M. Arnault possède une fortune estimée à 41 milliards de dollars par le magazine américain Forbes. Après la victoire de la gauche en 1981, il s’était exilé aux Etats-Unis pendant trois ans." (Libre Belgique)
_______________Comme les exilés de Coblence, sentant le boulet révolutionnaire menacer leurs privilèges, l'enfant de Roubaix a oublié tout ce que grâce à quoi il doit sa fortune. Bien qu'héritier, il a eu beaucoup de chances et a su faire au moment opportun un certain nombre de coups à la Tapie, quoique de manière plus discrète et plus subtile (notamment lors de la liquidation de l'empire Boussac, point de départ de sa fortune, où il a fait preuve, disons, d'une grande habileté...).
___ "A coup d’OPA sauvages, de subventions publiques accaparées et de montages sophistiqués (l’un de ses conseils avisés, Pierre Godé, fut prof à la fac de droit de Lille), Bernard Arnault s’affirme comme le symbole triomphant du capitalisme débridé des eighties et d’après..."__
_" Bernard Arnault s’est fait « Ange exterminateur », selon le titre du livre du journaliste Airy Routier. Parmi ses faits d’armes, peu glorieux, le jeune ingénieur, qui prend goût au rachat d’entreprises en difficulté, n’a pas hésité en 1984 à liquider une grande partie du groupe Boussac, alors que le socialiste de Laurent Fabius lui avait accordé 2 MdsF pour préserver les 16000 emplois du groupe en difficulté. Visionnaire, il conservera la perle du groupe, la maison de couture Christian Dior, embryon de son futur empire du luxe. Autre réussite entachée de critiques, le rachat de LVMH a été obtenu en attisant les rivalités entre les deux familles propriétaires. Enfin, son entrée surprise au capital d’Hermès, en octobre 2010, lui a valu en juillet dernier une plainte des propriétaires pour délit d’initié. L’intéressé a répliqué par une plainte en diffamation. « Les affaires, c’est comme le tennis, aime-t-il à répéter : on se bat et, ensuite, on se sert la main. »
___Il s'insère naturellement dans le nomadisme financier et fiscal que permet un mondialisation surtout favorable à un affairisme débridé et à une évasion fiscale généralisée.
Le paradis des rentiers lui déroule un tapis rouge ..et l'on se scandalise du dumping fiscal, qui contribue à déstabiliser l'Europe où la solidarité n'est qu'un mot...
Le patriotisme social n'a plus de sens pour les très grandes entreprises, comme depuis plus longtemps pour les multinationales.. L'Hexagone n'est plus qu'une plate-forme parmi d'autres  pour faire du big business, qu'on quitte quand  on  est un peu bridé dans sa tendance à spéculer en rond, sollicité pour un minimum de solidarité par gros temps.
 B.Arnault à une avocate de poids. 
Mais ne l'accablons pas trop. Il est un excellent pianiste...
_________
- Haro sur Bernard Arnault ?
- C’est bien en Belgique qu’Arnault prépare son décès
- Curtis Roosevelt : «l’égalité ce n’est pas que le 4 ou le 14 juillet !»
- Exilés fiscaux français à Bruxelles: que fait l'Europe?
___________________
Publié dans Agoravox

Aucun commentaire: