Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 17 septembre 2010

Echos des ghettos

Consanguinités...

"Les riches sont solidaires, organisés,mobilisés. Faisons comme eux!" [Pinçon]

-« Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner. » [Warren Buffett, un des hommes les plus riches du monde]





Vous avez aimé
Les Ghettos du Gotha?..

Vous adorerez Le Président des riches!...


Qu'on peut lire gratuitement ici
(Merci à Agone!)
______________________


__Le microcosme des connivences ou la fricosphère comme objet d'étude


-"Faire trembler l'Elysée", titre Télérama
Un peu prétentieux.
Il en faudrait plus...Juste un peu d'inquiétude, peut-être, qui sera vite dissipée

Mais mieux cerner les réseaux de l'enfant de Neuilly, c'est déjà pas mal...
______C'est ce que font, depuis des années, deux sociologues, descendus dans l'arène du pouvoir, comme des entomologistes étudiant un monde souvent insoupçonné par le vulgum pecus, celui qu'on ne voit guère-bien sûr, car ils ne fréquentent pas Lamotte-Beubron en été ou Gérarmer en hiver, mais qui sait se faire entendre dans l'ombre, celui des grosses fortunes, anciennes et récentes, circonscrit pour l'essentiel dans un petit périmètre de l'Ouest parisien.
[
"L'arbitraire de la domination et le népotisme ne doivent pas apparaître au grand jour, pour laisser aux classes dominées l'illusion que les qualités et le mérite sont bien à la base des choix du président de la République", écrivent-ils. Or, "pour contrer la collusion des élites, la connaissance de leur fonctionnement est un premier combat".]
____________________Tout un monde qui tisse des liens sur les terrains de golf, les champs de course, les cocktails, les vernissages, les mariages. Un monde plutôt fermé, consanguin par intérêt , de moeurs communes, de distinction, de style de vie apparenté, un entre-soi où l'on se sert les coudes, on se rend de menus ou de gros services , où l'on se renvoie souvent l'ascenseur, où l'on tisse des liens, dont certains, non des moindres, remontent au Château, rue du FbgSt Honoré.
-Le maître des lieux a su, dès le début de son règne, reconnaître tout ce qu'il devait à ses obligés, qui l'ont aidé à sortir de Neuilly, à quitter Beauvau, pour accéder là où il pouvait au mieux servir leurs intérêts. Le parcours a été sans faute, malgré les renoncements, les trahisons. Une solidarité admirable, où l'"amitié" est la règle, qui a aidé à faire sauter les derniers verrous du gaullisme vermoulu, des orientations du Conseil National de la Résistance, à mettre à mal les vieilles lunes républicaines, à balayer la poussière de vieilles institutions , à vilipender les contre-pouvoirs, à faciliter un peu plus le passage du privé au public et inversement,à encourager la spéculation, à poser les bases d'une gestion "décomplexée" des affaires sous couvert de modernité.
Cette reconnaissance se concrétisa vite par des gestes forts, qui réjouirent ses meilleurs appuis: Le club du Fouquet's, la croisière bolloréenne, les premières nominations et les premières mesures, comme sur la succession, facilitant la reproduction de la caste, la concentration des richesses , le plus grand contrôle de la presse, la transmission sans douleur des fortunes, le fameux bouclier pour les grands nécessiteux de Passy, etc...


Il n'y a pas de doute, la porosité est grande entre Le président et l’oligarchie financière
____Cette enquête sur la fricosphère est du plus grand intérêt, d'autant plus que les sociologues avaient trop souvent pris pour objet les classes défavorisées. Les riches sont enfin servis...
Mais il semble que le Château ne soit plus le maître du temps...

Pourvu qu'ils tiennent!
« C'est quand la marée se retire que l'on voit ceux qui ne portent pas de maillot » (W.Buffet)
_______________
-Petit ghetto à la campagne
- Les Gated Communities : des ghettos de riches ?

Aucun commentaire: