Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 13 mars 2017

Pas vu à la télé

__ Se faire habiller gratuitement chez KIABI, rien à dire.
                                             Mais l'intéressé pourrait bien finir, à ses frais, par se faire tailler un costard..


__ On achète l'Allemagne, pour une fois
                                                  Mercedes et BMW, c'est pour quand?

__ Arrêtez de taper sur les médecins
                                                 On n'est pas chez Molière.

__ Mais à l'hôpital,, c'est pas la gloire.
                                       C'est l'hôpital qui se fout de la charité l'humanité.

__ Les infirmières manquent de moyens humains.

__ Ouf! On va sauver le Deutsche Bank ?
                                                            De quoi rassurer vraiment?

__ Au Japon,  mourir seul devient la norme.
                                           La solidarité n'est plus ce qu'elle était.

__ Les leaders du CAC 40  n'ont pas trop à s'en faire.
                                              Un enfer pour la production industrielle?

__ Il était une fois des cobayes chimiques:
                                                                       En 1944, le JAMA, revue de l’Association médicale américaine, publiait un petit texte faisant l’éloge de 500 hommes ayant « volontairement » servi aux recherches sur les effets du gaz moutarde. En réalité les militaires en question n’avaient jamais été volontaires, mais désignés par la hiérarchie. Ils ont été des dizaines de milliers à avoir servi de cobayes pour la guerre chimique, pendant et après le Seconde guerre mondiale, dans l’armée américaine mais aussi dans la Navy et dans les forces canadiennes, australiennes et britanniques. Ils étaient tenus au secret et beaucoup, sévèrement atteints, ont caché la cause leurs blessures et de leurs troubles au corps médical. En fouillant dans les archives, l’historienne Susan Smith, auteur de Toxic Exposures, a aussi découvert que les expérimentateurs avaient réparti les cobayes en fonction de leur « race, pigmentation et peau ». Même les masques à gaz étaient distribués en fonction de ces critères.  [Lire: Opération délireBooks, mars 2013].
____________________

Aucun commentaire: