Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 5 mai 2015

Après Gaza

 Une armée morale?
                                Tsahal se déclare souvent l'armée la plus morale du monde...surtout quand elle cherche à couvrir certaines opérations largement critiquées, même dans les couloirs de l'ONU.
                          « Notre armée est pure. Elle ne tue pas des enfants. Nous avons une conscience et des valeurs et à cause de notre morale il y a peu de victimes » disent les généraux israéliens dans le film « Tsahal » de Claude Lanzmann. C'est ce qu'affirme aussi BH Levy.
          Selon le journaliste centriste israëlien  Amnon Kapeliouk, journaliste au quotidien Yediot Aharonot à Tel-Aviv, Lanzman est en pleine mythologie.
   Comme si on pouvait porter un jugement de valeur sur le comportement d'une armée quelle qu'elle soit.
 Ils sont fréquents les débordements, les exactions de la troupe, surtout  quand elle est peu ou mal  contrôlée, qu'elle n'a pas de consignes claires, voire de principes assurés, ou, pire, quand elle est incitée verbalement ou tacitement à l'arbitraire. Sans remonter à l'affaire d'Algérie, des faits récents commis pourtant par des  soldats dûment mandatés et supposés contrôlés ont montré jusqu' où pouvaient aller certains abus vis à vis de la population civile. Pour ne pas parler du reste.
      Dans l'espace restreint de l'expression démocratique israëlien, où dominent la peur et la division, il existe bien cependant des formes de critique à l'égard d'une armée qui dérape régulièrement en se moquant des civils, si on peut parler de dérapages. Des incitations existent aussi ainsi qu'une complicité tacite.
   Mais la critique de l'armée peut coûter cher. Les refuzniks naguère l'apprirent à leurs dépens.
En janvier 2002 déjà,  cinquante-deux officiers et réservistes des unités combattantes israéliennes déclarèrent refuser désormais toute mission dans les territoires occupés, mettant en cause la politique d'occupation et la répression officiellement justifiée..
Briser le silence  -(Breaking the Silence)-est un combat difficile.
     Quelle armée peut-elle se prétendre  pure?  quelle armée ne fait que ce qu'on lui ordonne et ce qu'on lui permet ou suggère de faire,....
   Tsahal, institution fondatrice, a une histoire déjà longue, mais ses récentes opérations ont été l'objet de vives critiques.
    Aujourd'hui encore, on souligne la dérive morale de l'armée israëlienne à Gaza.
On critique sa vision particulière du droit de la guerre.
     Et des témoignages de soldats accablés parviennent jusqu'à nous.
             L'armée de Netanayu continue à ne parler que d'opérations défensives en taisant l'essentiel et l'histoire.
     Après Gaza, qui fut une guerre pour rien, ou plutôt une opération d'intimidation, les discours sur les vertus d'une armée montrée en exemple ne passent plus. 
_______________________________________

Aucun commentaire: