Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 25 juin 2014

Demain l'emploi...

C'est l'histoire emblématique de Mr Dupont, qui n'a pas le moral...

           A l'heure des délocalisations généralisées, au coeur d'une économie ouverte à tous les vents et sans régulation autre que purement financière, il ne voit pas comment retrouver un emploi.
                               La question de l'emploi obsède aussi nos dirigeants.
Pourtant, il y aurait, dit-on, des métiers d'avenir.
     Mais la valse à mille temps continue et les travailleurs précaires et/ou pauvres sont en croissance.
 Le lien entre croissance et emploi n'est pas évident  et les jeunes sont particulièrement touchés.
     La croissance, cette ardente obligation, ce fétiche invoqué, peut même se faire sans emploi;
     Pour différentes raisons, pas seulement à cause de la robotisation galopante.
    La France industrielle est à l'encan, même s'il reste encore quelques beaux restes.
Dans l'horizon qui est le nôtre actuellement, la notion de plein emploi n'a pas de sens, surtout après les dernières mesures.
    La compétitivité, ce leit motiv, est une notion pleine de confusions, surtout dans un système devenu cannibale.
"...Relancer la croissance est un voeu pieux si n’est pas menée, avant de définir son financement, une réflexion sur sa nature. Cela suppose de non seulement définir des objectifs d’investissement en cohérence avec les besoins fondamentaux – comme le financement d’une transition énergétique de plein exercice – mais également d’instaurer une répartition égalitaire de la richesse afin notamment de ne pas relancer l’endettement à grande échelle, cette machine à faire de l’argent en faisant travailler l’argent. Pour apurer le passé, deux solutions complémentaires se présentent : la réalisation du cadastre de la fortune et sa taxation en grand, mesures préconisées par Thomas Piketty, et la restructuration ordonnée de la dette publique sous contrôle démocratique."
                                           Mais Mr Dupont reste malgré tout optimiste... ☺

__________________

Aucun commentaire: