Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 14 juin 2014

De tout

*  Affaire UraMin: dossier radioactif?

* Le train n'est pas un produit comme un autre
        Grève mal comprise ou mal expliquée?
                            Gloubi-boulga indigeste 
     Selon le rapporteur de la loi, le député PS Gilles Savary, elle vise par ailleurs clairement à « préparer l'ouverture du système ferroviaire à la concurrence ». Bruxelles souhaite en effet (c'est le « quatrième paquet ferroviaire européen » en cours de discussion) que le marché européen du rail soit totalement ouvert à la concurrence à partir de 2022 dans toute l'Europe – cela dit, les Etats souhaitent garder des marges de manoeuvre importantes pour organiser cette concurrence. Dans cette perspective, la loi pose le principe d'un futur « cadre social harmonisé » entre les cheminots et les salariés des opérateurs privés, existants ou à venir. 
               -La libéralisation du marché ferroviaire en Allemagne, une réussite à relativiser…
                  -Les légendes en cours sur la SNCF 
                      - Les clichés sur les cheminots ont la vie dure
                              - La grêve expliquée à Aphatie
          Des trains pas comme les autres...
             La création d’un troisième EPIC alors que deux ont montré de manière assez éclatante leur caractère dysfonctionnel, la question de la dette que personne ne veut assécher et du devenir du statut ne sont pas seuls en cause. L’ouverture à la concurrence du transport voyageur international, les appels d’offres qui se profilent pour le marché des TER dans les régions, la multiplication des filiales dans le groupe SNCF (près d’un millier à travers le monde dont deux filiales de fret qui, en France même, concurrencent Fret-SNCF), sont aussi des motifs d’inquiétude. (Mediapart)
        

*   Chez Amazon, tout est démesure ...
                 Une fuite en avant...

* Numérique à l'école en  débat 
                             Pédagogie de la tablette?

L'argent sale continue d'affluer en Suisse 
       La place financière, qui gère 2 778 milliards de francs suisses – dont plus du tiers des avoirs privés dans le monde – se serait ainsi parfaitement adaptée à un dispositif antiblanchiment qui repose sur « l’autorégulation » et ses banquiers n’auraient à recevoir de leçons de personne. Avec cette réserve de taille : le périmètre de la lutte contre le blanchiment y est moins vaste que dans d’autres pays, puisqu’en droit suisse, la fraude fiscale ne figure toujours pas parmi les infractions préalables au blanchiment (trafic de drogue, corruption, escroquerie, etc.)
           Un  gruyère...

* On brade la Grèce et ses vieux
          La vie bienheureuse des retraités grecs

*  Espagne: la crise, pour qui?
          Le grand saut en arrière

*  Menace sur la formation médicale?

* The economist vend la mèche sur les retraites
     C'est confirmé

* Fonder une micronation, c'est possible...

*  Enfin!  Obama veut un examen de conscience sur les armes à feu 
                       La parade!
     Jusqu'à la nouvelle tuerie?
  Obama ouvre le feu contre le lobby des armes
 ___100.000 et 4.200.000: Ces deux chiffres, en apparence anodins, et donnés au cours du journal coast-to-coast de 18h sur CBS, hier, mercredi 16 janvier, sont terrifiants, considérés depuis ce côté-ci de l’Atlantique. En effet, 100.000 c’est le nombre d’armes à feu vendues aux Etats-Unis depuis le massacre, le mois dernier, à Sandy Hook Elementary, à Newtown dans le Connecticut, pendant lequel 20 enfants et 6 adultes ont été tués par un déséquilibré armé jusqu’aux dents.

_____
- Semaine en images
- Revue de presse 
__________________

Aucun commentaire: