Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 6 juin 2013

Vélorution italienne

 Les vélos s'envolent!
En France, le  marché du vélo reste stable;  ça roule malgré tout.
Mais en Italie, à la faveur de la conjoncture, le vélo s'envole et dépasse presque les autos.
La crise aurait-elle du bon?
"En deux ans, les Italiens ont acheté plus de bicylettes que de voitures, la faute à la crise sûrement. Mais dans un pays connu pour ces embouteillages, il semblerait qu’une prise de conscience émerge. Les 1,606 million de vélos vendus (contre 1,402 voitures) prouvent qu’une autre mobilité italienne est possible. Il faut dire que les ventes dans le secteur automobiles se sont effondrées de 20 % l’année dernière. La récession qui sévit dans le pays a forcément des répercussions sur la vie des gens et leurs déplacements. Les Italiens s’adaptent en révolutionnant leur style de vie. La présidente de la Fédération Italienne des Amis de la Bicyclette (FIAB) explique que les gens ont redécouvert le vélo et avec lui sa commodité, sa simplicité, sa rapidité pour les petits déplacements. Ce constat est d’autant plus spectaculaire que l’Italie a toujours été fortement marquée par le lobby automobile. Les villes, notamment Rome et celles du sud du pays, sont très en retard en matière d’infrastructures. Les politiques n’ont aucune vision urbaine à long terme. Certains estiment que des pistes cyclables allant du nord au sud et d’est en ouest assureraient la venue de touristes étrangers. Pour l’instant, la bicyclette est plus considérée comme un équipement sportif que comme un moyen de déplacement. Cependant, Milan vient de se doter d’un système de vélos en partage « Bikemi » et de nouvelles pistes cyclables sont en cours de réalisation. Certaines enseignes proposent désormais des vélos urbains repliables en deux coups, munis d’une poignée, qui peuvent être tirés comme une valise. La célèbre marque italienne Bianchi connue par ses coureurs professionnels comme Fausto Coppi, vend des vélos électriques. La demande vise le haut de gamme (+ 35 % en 2012). Les clients préfèrent une voiture et un vélo que deux voitures..".
La mobilità ciclistica est vantée par la  FIAB , qui est en tête du peloton de la promotion de la petite reine. Voilà qui est bon pour la ligne au pays des pastas...
___C'est le moment de  découvrir l'Italie à vélo, d'admirer à bonne vitesse les merveilles de Florence, de Pise ou de Sienne, de défier le chaos des ruelles de Capri...tutti quanti.
Pour les plus sportifs, les plus beaux vélos sont ceux du pays de Coppi et de Bartali. Les autres n'ont fait que suivre l'inimitable design italien.
Il y a longtemps que la bicylette est reine au pays de Fiat. Mais là, elle devient impératrice. On respirera mieux dans les rues de Rome. Les cardinaux s'y mettent. 
On y gagnera en sagesse:
In bicicletta più si pedala e più si pensa.
___N'oubliez pas votre Bianchi...ou votre Colnago.
Du cousu main!
_________________________________________________________

Aucun commentaire: